Covid 19, crise sanitaire et crise économique

Interlaken est une des trois destinations suisses les plus visitées par les touristes aisés venant des US, d’Asie (Indiens, coréens, chinois) et du Middle East (Koweïtien, saoudiens, qataris…). Depuis mars et la crise du Covid 19, tout est bloqué, plus de visas, plus de vols, plus de clients internationaux. Cet été les quelques clients que nous avons eu sont les suisses, qui comme les asiatiques et les européens n’ont pas pris de vacances à l’étranger, mais ont été un peu obligé de rester dans leur pays….

Lac de Thun.

Normalement à cette période, il y a 40 pilotes qui se préparent au décollage, 40 pilotes en vol, et 40 pilotes à l’atterrissage. C’est la haute saison. Au mieux cette saison nous sommes à peine 40 pilotes. Comme on peut le voir sur la photo, il y a très peu d’activité.

5 aout 2020, 14h00, deux ailes seules dans le ciel…

Début août, plutôt que de subir la crise économique, j’en ai profité pour retourner aux sources. Annecy ou j’ai passé plusieurs années de ma jeunesse à voler tous les jours du matin au soir. J’ai revu tous les copains du Vol Libre, ceux avec qui j’ai passé le diplôme de moniteur, ceux avec qui je me suis tiré la bourre en compétition, les anciens de l’Équipe de France, les professionnels, les bons amis… C’était bon de ressentir la culture latine très différentes de celle de la Suisse.

Lac d’Annecy

En plus j’ai eu de superbe conditions, j’avais oublié que l’aérologie était si bonne et si généreuse. J’ai aussi dû très vite m’adapter, la pratique sur le site de Montmin est complémentent différente d’Interlaken. Mais ça fait du bien de changer d’horizon. C’était une superbe expérience, avec de très bonnes sensations.

Plafond à plus de 3000m